>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

>>>

MARE-ET-NATURE.NET

UNIVERS-AQUATIQUE.NET

Newsletter Concours photo ! English español Italiano deutsch Português C O N T A C T

Une initiative d'Anne et Yves Wouters

A C C U E I L DOSSIERS REPORTAGES BASSIN VIRTUEL Galerie PHOTOS OUTILS PHOTO/VIDEO AMPHIBIENS
  S'INSCRIRE   F O R U M   WEB TV
CONCEPTION FAUNE FLORE ENTRETIEN EVOLUTION REVUES - PRESSE

 

Les Amphibiens : une vie sur terre et dans l'eau

 

Le paradis des amphibiens ! C'est à nous de le préserver ou de le créer si nécessaire.

 

 

Introduction

 

Les Amphibiens ont une sorte de double vie, indispensable à leur survie, partagée entre terre ferme et eau.

Ce sont des vertébrés à sang froid dont la peau est dépourvue d'écailles, de poils ou de plumes. Ils retournent chaque année dans un milieu aquatique pour se reproduire.

 

Sommaire

 

- Classement des Amphibiens

- Tableau comparatif des modes de reproduction et pontes

- La peau des Amphibiens et les précautions de manipulation

- Le jardin idéal pour les accueillir naturellement

- Les ennemis des amphibiens

- Quelques conseils importants

- Questions/réponses

- Conclusion

 

Classement des Amphibiens

 

Les espèces d'Amphibiens sont classées en trois groupes :

 

Les Urodèles

Amphibiens avec une queue (Salamandres et Tritons)

Les Anoures

Amphibiens sans queue (Grenouilles, Crapauds...)

Les Apodes

Amphibiens sans pattes (à la manière d'un ver de terre). Ils ne vivent pas en Europe.

 

 

Tableau comparatif des modes de reproduction et de pontes

 

Pour la reproduction , les amphibiens retournent dans le milieu aquatique et plus précisément dans l'eau, à quelques exceptions près. 

 

Groupe des Anoures
Crapauds Grenouilles

A partir de mars, les crapauds retournent toujours dans le même point d'eau en prenant le même chemin. C'est pourquoi tant de batraciens se font écraser quand une route coupe littéralement leur chemin de reproduction !

L'accouplement peut durer une à deux semaines durant lesquelles les partenaires s'enlacent. La femelle crapaud est deux fois plus grosse que le crapaud mâle à cause de ses ovaires fortement développés. La ponte est légèrement différente des grenouilles car les oeufs sont disposés en double rangée pour former un long cordon (sorte de chapelet) autour des plantes aquatiques.

 

Ponte de crapauds et têtards de crapaud

 

Un exception à noter pour le crapaud accoucheur : la ponte, constituée de deux chapelets d'oeufs, sera portée par le mâle sur son dos et accrochée aux pattes postérieures.

 

 

Celui-ci se cache alors dans une cavité hors de l'eau et il en sort quand l'humidité n'est plus suffisante ou pour mettre sa progéniture à l'eau dès que les petits têtards vont naître.

Evolution d'un têtard de grenouille en accéléré

 

Entre février et avril, c'est l'accouplement suivi de la ponte. Les grenouilles cherchent un point d'eau pour se reproduire.

Les femelles nagent à la surface de l'eau tandis que les grenouilles mâles se disputent les femelles.

Les oeufs sont pondus en grappe au fond d'une eau peu profonde ou dans la végétation.

 

Pontes de grenouilles

 

Les oeufs de grenouilles sont pondus de la fin de l'hiver à la fin du printemps selon l’espèce, la latitude et l’altitude. Les amas d'oeufs (gélatineux, de couleur noire, brune ou grise selon les espèces) sont toujours déposés dans des nappes d’eau dormante (mares et bords d’étangs).

Chez la grenouille rousse, les pontes flottent en surface. Chez la grenouille agile, verte et les rainettes, les pontes sont totalement immergées, sur le fond (à faible profondeur) ou accrochées aux plantes aquatiques.

 

 

Groupe des Urodèles
Salamandres Tritons

La salamandre s'accouple à partir du printemps jusqu'au début de l'été sur la terre ferme et très rarement dans l'eau.

Un peu plus tard, la femelle ira dans l'eau ou de la végétation humide pour directement donner naissance à ses petits, des larves déjà bien formées. Cette catégorie de salamandres est dite "vivipare". Cependant, certaines espèces sont ovipares et pondent leurs oeufs dans l'eau en formant un amas gélatineux.

 

 

Les larves de salamandres possèdent des branchies à l'arrière de la tête qui leur permettent de respirer sous l'eau.

Elles se nourrissent de vers de vase et de petit crustacés. La métamorphose a lieu 3 à 4 mois plus tard. Les branchies disparaissent et des poumons prennent le relais pour leur permettre de vivre en dehors du milieu aquatique. Les larves de salamandres deviennent adulte au bout de 5 années.

 

Certaines variétés de salamandres donneront naissance à quelques individus complètement formés !

 

 

 

Les tritons recherchent la mare abandonnée l'année dernière pour se reproduire généralement entre mars à mai (entre mai et juillet dans les régions montagneuses).

 

Ils subissent une mue pour avoir une peau plus imperméable à l'eau et permettant la respiration cutanée. Ils sont aussi plus colorés. Cependant, le triton doit remonter tous les 10/15 minutes à la surface pour prendre quelques bulles d'air.

 

Les oeufs sont pondus séparément et collés le plus souvent en dessous des feuilles des plantes aquatiques. Les larves (et non têtards) se développent un peu comme pour les Anoures mais les pattes antérieures apparaissent en premier lieu tandis que les branchies restent externes même après l'apparition des pattes postérieures ! C'est donc un bon moyen de distinguer les larves de tritons des têtards de grenouilles et crapauds.

Le triton quitte immédiatement l'eau dès que la ponte est terminée pour vivre sur la terre ferme.

 

 

 

 

               

La peau des Amphibiens et les précautions de manipulation

 

La peau est dépourvue d'écailles, de poils ou de plumes.

Un mucus, aux propriétés antiseptiques, secrété par des glandes réparties sur tout le corps empêchent le dessèchement de la peau et l'apparition d'infections.

Que la nature fait bien les choses !

 

Veillez cependant à les toucher le moins possible pour ne pas retirer le mucus protecteur.

D'autres glandes sous la peau renferment un liquide qui peut être toxique. Celui-ci se libère lorsque l'animal se sent menacé ! Les couleurs vivent de la peau sont des signes d'une toxicité plus importante et mortelle dans certains cas.

 

Il est donc recommandé de ne pas se frotter les yeux, ni de mettre les doigts en bouche après manipulation. Une personne avertie en vaut deux !

 

 

Le jardin idéal pour accueillir naturellement les amphibiens

 

L'endroit idéal sera constitué à la fois d'un point d'eau disponible toute l'année (qui ne s'assèche pas) et d'un terrain voisin propice aux cachettes (vieilles souches, tas de pierres, feuilles et bois). Pour certaines espèces, une zone marécageuse, restant légèrement humide l'hiver, sera nécessaire. Plus les caches seront nombreuses et plus les chances d'accueillir favorablement les amphibiens seront grandes. On peut bien sûr aider la nature en disposant à certains endroits près de la mare des amas de pierres, de tuiles ou même de pots de fleurs en terre cuite renversés.

 

 

Les ennemis des amphibiens

 

Les grenouilles et crapauds ont comme prédateurs le héron, les petits mammifères, la couleuvre mais aussi l'homme !

La salamandre adulte à peu d'ennemis mais les larves et les jeunes sujets sont chassés par les poissons, les larves d'insectes, la couleuvre et certains oiseaux.

Les tritons ont aussi leur lot d'ennemis comme les poissons de rivière, les rapaces. Les larves sont la proie des larves de dytiques et de libellules.

 

 

Quelques conseils

 

- Il faut se laver les mains après avoir touché un crapaud ! En effet, sa peau est couverte de pustules.

 

- Comment obtenir des amphibiens dans son jardin d'eau ?

 

Et bien, il suffit d'être patient et d'observer son plan d'eau. Généralement, ils vont coloniser la mare naturellement si celle-ci offre suffisamment de refuge et de nourriture (plantes, insectes...).

 

Questions/réponses

 

- Les têtards disparaissent chaque année et je n'ai jamais eu l'occasion de voir de petites grenouilles ?

 

Les causes de disparition peuvent être multiples :

- Une gelée tardive peut anéantir toute une ponte.

- Les prédateurs naturels sont nombreux : oiseaux, escargots, poissons, dytiques s'en nourrissent !

- Les têtards de crapauds ont souvent plus de chance car délaissés par les prédateurs.

 

Bref, si vous voulez préserver un maximum de têtards, il faut créer des cachettes en disposant sur les bords plus de plantes, en créant une zone avec un monticule de galets. Les têtards pourront s'y réfugier et se développer sans trop de problème.

 

- Comment reconnaître la ponte de grenouilles de celles des crapauds ?

 

Si celle-ci forme un collier gélatineux, tacheté de noir et enroulé autour des plantes, il s'agit d'une ponte de crapauds. Par contre, si celle-ci forme un amas compact flottant sous la surface de l'eau, il s'agit d'un ponte de grenouilles.

 

- Quelles sont les différences entre la grenouille et le crapaud ?

 

La peau de la grenouille est relativement lisse par rapport à celle du crapaud plus rugueuse.

La grenouille vit le plus souvent du temps dans l'eau alors que le crapaud préfère la terre.

La grenouille femelle pond ses oeufs en amas alors que la ponte d'une femelle crapaud forme un chapelet.

La grenouille saute généralement plus haut que le crapaud.

 

- La grenouille est-elle la femelle du crapaud ?

 

Et bien non ! Il existe la femelle crapaud et la femelle grenouille. Il est très rare qu'un mâle grenouille s'accouple avec une femelle crapaud ou qu'un mâle crapaud s'accouple avec une femelle grenouille !

 

- Parmi les différentes espèces d'amphibiens, le mâle est-il plus gros que la femelle ?

 

Et bien cela dépend ! Chez les grenouilles et crapauds, la femelle est plus imposante que le mâle. Par contre, chez la salamandre, le mâle est plus gros que la femelle.

 

- Les petits des amphibiens peuvent-ils tous s'appeler "têtards" ?

 

Le têtard est le bébé des Anoures (c'est à dire du groupe des grenouilles, crapauds, rainettes,...). 
Les petits des salamandres et tritons sont appelés "larves". Ces larves ressemblent beaucoup aux adultes, mais passent quand même par une métamorphose. Ils se distinguent donc des têtards par leur morphologie, leur nutrition et leurs adaptations.

 

- Comment s'alimentent les têtards des grenouilles et crapauds ?

Les têtards sont végétariens, alors que les larves de tritons et salamandres sont carnivores - de même que les grenouilles et crapauds adultes.
Dans la nature, les têtards mangent les plantes aquatiques grâce aux petites dents cornées qui bordent l’ouverture de la bouche. 
A l'état adulte, les grenouilles et crapauds ne s’alimentent que de proies vivantes et mobiles (insectes, y compris leurs larves, araignées, vers de terre, petites limaces, etc.). Les têtards et les individus en métamorphose sont souvent victimes des adultes : cannibalisme ou proie idéale pour d’autres espèces d’amphibiens.

 

- Quel est le moyen de défense des crapauds ?

 

Sa couleur et ses différentes formes. On le confond facilement avec le sol, les cailloux, le sable, les branches mortes...

Il passe inaperçu lorsqu'il ne bouge pas. Quand il est dérangé, un liquide blanchâtre très irritant sort par les pores de sa peau. 

 

 

Conclusion

 

Les amphibiens sont des animaux extraordinaires qui méritent d'être mieux respectés et protégés. Pour eux, la migration relève souvent du parcours défi ! En effet, dans nos campagnes, un nombre croissant de routes traversent et coupent les couloirs de migrations empruntés depuis des générations de batraciens. C'est ainsi qu'à chaque printemps, aux mêmes endroits, des centaines d'individus périssent sur les routes, écrasés par les voitures...

Alors, réagissons et donnons leur la possibilité de se reproduire sans devoir traverser l'enfer !

 

Ils recherchent souvent le lieu où ils sont nés mais conquièrent aussi de nouveaux espaces. C'est pourquoi il ne faut en aucun cas les amener de force ! Ils viendront naturellement dans votre bassin si l'endroit leur est favorable.

 

Petite histoire (leçon de vie : l'allégorie de la grenouille) --> lire ici

 

 

N'hésitez pas à communiquer vos découvertes et expériences via le forum ou en contactant l'équipe Aquajardin.

 

 

 

 

Aquajardin est géré entièrement par des bénévoles. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.

 



 

 

FORUM AQUAJARDIN

Questions/Réponses

Accès direct

 

Journal / Abonnement

 

Inscription au journal d'information

 

Cliquez ici pour vous inscrire

 

 

Annonces

 

TOP 5 - Dossiers

 

Les serpents du bassin

L'alimentation de la carpe koï

Le frai des poissons

La moule d'eau douce

Pourquoi pas des canards ?

 

 

Météo

 

Météo pour l'Europe

 

 

Annonces

 

Outils

 

Calendrier : l'essentiel

Calendrier des travaux

Librairie Aquanature

Economiseur d'écran

Fonds d'écran

Moteur de recherche

Barre d'outils

Bords et abords du bassin

Dictionnaire

Grand répertoire Faune et Flore

Gestion de bassin

Aqualyser (Aquatic Science)

 

 

Partenaires


Univers Aquatique

Bien-être des bassins aquatiques

Bestofwebsites.net, l'annuaire du meilleur du web... le best of du web... l'insolite du web... les meilleurs liens !
Bestofwebsites.net

 

Jardinature.net

 

Journaux.fr

 

www.devis-piscine-gratuit.fr

 

 

Annonces

 


A C C U E I L L I E N S BANNIERES & LOGOS LIBRAIRIE CONTACT / NEWSLETTER

Domaines/domains :  www.aquajardin.eu  www.aquajardin.net  www.aquajardin.be  www.aquajardin.ch  www.aquajardin.fr


© 1999-2017 Aquajardin

Respect et protection : loi du 11 mars 2003 relative à la société d'information
Copyright et vie privée