>>> Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez leur utilisation permettant l'accès à toutes les fonctionnalités du site. En savoir plus et paramétrer vos cookies

>>>

MARE-ET-NATURE.NET

UNIVERS-AQUATIQUE.NET

Newsletter Concours photo ! English español Italiano deutsch Português C O N T A C T

Une initiative d'Anne et Yves Wouters

A C C U E I L DOSSIERS REPORTAGES BASSIN VIRTUEL Galerie PHOTOS OUTILS PHOTO/VIDEO AMPHIBIENS
  S'INSCRIRE   F O R U M   WEB TV
CONCEPTION FAUNE FLORE ENTRETIEN EVOLUTION REVUES - PRESSE

 

 

Piscine écologique : Famille Desseyne 

 

 

Piscine naturelle

Piscine écologique de la famille Desseyne (Belgique)

Pour tout contact, cliquez ici.

 

 

Conception de la piscine écologique (par Jean-Marc Desseyne)

Plan

a) historique
b) matériel
c) pose et réalisation
d) mise en route
e) problèmes rencontrés et solutions apportées
f) liens


a) Historique

En 1999, suite à plusieurs orages extrêmement violents, mon jardin et ma maison ont été inondés par des coulées de boues provenant des champs situés à l’arrière de mon terrain. J’ai donc décidé de créer une digue bordant les champs afin de me protéger d’éventuelles inondations. Pour ce faire, j’ai creusé un étang et les terres ainsi récupérées ont permis l’aménagement de cette surélévation. Heureusement, un voisin transporteur disposait d’une puissante grue de chantier.


La terre étant relativement argileuse, j’ai constaté que l’eau stagnait et s’infiltrait difficilement. J’ai dévié toutes les gouttières de l’arrière de la maison et j’ai amené les eaux pluviales vers l’étang dont la profondeur avoisinait les 140 cm. Durant 4 années, la mare était remplie totalement 9 mois par an.


Durant les mois de juillet, août, septembre et parfois octobre, le niveau baissait de +/- 50 cm et je devais faire un apport d’eau à partir d’un puit naturel. L’été 2003 a été particulièrement sec et le niveau d’eau est alors descendu très bas. Il ne restait que quelques dizaines de centimètres. J’ai donc envisagé la pose d’une bâche et la réalisation d’une piscine écologique. Profitant d’un automne doux et surtout sec, j’ai loué un « bobcat » afin d’éliminer les plantes aquatiques (iris, nénuphars…) qui s’étaient particulièrement bien développées. J’ai également creusé les deux bassins de filtration.


Profitant de la déclivité due à l’établissement de la digue en 1999, j’ai pu créer une pente naturelle entre le premier bassin de filtration (celui que j’appellerai le bassin supérieur),le second que l’on nommera le bassin inférieur et la piscine écologique.
Voilà en bref, l’historique de la création de la piscine écologique.
Venons en maintenant au matériel et à son coût.

b) Le matériel, son coût et sa mise en œuvre

- Bâche EPDM : en donnant de nombreux coups de téléphone, j’ai réussi à l’obtenir à 6,5 euros le mètre carré. Il a fallu passer commande car la dimension demandée était de 15 m sur 11. Par contre, pour les deux bassins de filtration, la bâche en 4 mètres de large était disponible en magasin. J’en ai acheté 14 mètres. 
Au total, c’est donc le poste le plus cher : 
15 X 11 m et 14 X 4 m = 221 mètres carrés à 6,5 euros soit 1436,5 euros.


- Feutre de protection : il coûte 1,2 euros le mètre carré. Il en fallait également 221 mètres carrés. Soit 264 euros. Il se vend en rouleau de 2 mètres de large sur 20 mètres de long.


- Pompes : 2 pompes ont été installées en profondeur (marque Hozelock titan 3000 et titan 5500 valeurs de débit) et une pompe vide-cave en surface. Prix total : 350 euros.


- Tuyau souple et annelé noir : prix : 50 cents le mètre courant : 30 mètres ont été nécessaires : soit 15 euros.


- Colliers de serrage inoxydables (du moins on l’espère !) : 10 euros.


- Clapet anti-retour, tuyauterie PVC, raccords rapides de type pompier : 30 euros.


- 10 mètres de drain : 30 euros.
- 10 billes de chemins de fer : 200 euros, 
- Câble électrique, prises étanches et matériel électrique : 70 euros
- Pierres de lave : 1000 kg : 80 euros
- Cailloux : 20 euros.
- Filet anti-feuille, tendeurs et câbles : 100 euros
- Location bobcat - une journée : 140 euros.

Le total des dépenses pour la réalisation de cette piscine revient donc à 2745 euros.
Outre ces achats, j’ai également réalisé une terrasse en bois tropical.

 


c) Pose et réalisation

Après avoir vidé l’étang naturel de toutes les plantes à l’aide du bobcat, j’ai stocké quelques pieds et souches de plantes aquatiques que je désirais réintroduire dans les futurs bassins de filtration.
J’ai également retiré la vase accumulée.
Le bobcat a servi à creuser les deux bassins de filtration.
J’ai passé beaucoup de temps à ramasser les cailloux, à égaliser le terrain, à retirer les racines, à consolider les berges…

 

 


Pour créer des « escaliers », et conserver le niveau, j’ai utilisé des billes de chemin de fer placées sous la bâche.

 


Dans le fond du bassin, j’ai creusé deux emplacements d’1 mètre carré sur 30 cm de profondeur destinés à accueillir les deux pompes. 
J’ai installé les couches de feutre en les chevauchant légèrement.

 

 


Il faut savoir que la bâche pèse 1 kg par mètre carré. Lors de l’achat en magasin, un Clark l’a déposé dans ma remorque. Arrivé à domicile, il a fallu l’amener à pied d’œuvre et être 5 pour la soulever et la placer(160 kg). Vous aurez donc besoin de main d’œuvre !

 

 


Dans le fond du bassin, la bâche a épousé les deux emplacements des pompes.
Sur les bords intérieurs de ceci, j’ai déposé des parpaings sur lesquels j’ai posé des dalles de béton (bordure) entre lesquelles j’ai laissé un espace d’environ 1 cm. Cela permet à l’eau d’y entrer mais pas les déchets volumineux.

 

 


J’ai ensuite placé les pompes et commencé le remplissage en veillant à tendre régulièrement la bâche.


Dans le premier bassin de filtration, les tuyaux des pompes ont été raccordés à un drain de 3 mètres déposés dans le fond du bassin, recouvert d’un tulle.

 


J’ai ensuite versé plusieurs centaines de kilos de pierre de lave. L’eau arrive donc par le dessous et est obligée de traverser les pierres de lave pour s’écouler dans le second bassin de filtration.


Les plantes ont été débarrassées de la terre et de la vase. Elles ont été plantées, racines nues, dans les pierres de lave. J’ai respecté les profondeurs de plantation. 
J’ai prévu un trop-plein que j’ai raccordé à un drain qui plonge dans le sol.

 

 

 

 


d) Mise en route

Quelques jours plus tard, l’étang était rempli. Les deux pompes de profondeur fonctionnaient. L’eau est restée claire assez longtemps (2 mois) mais durant le premier hiver, de nombreuses feuilles d’arbres sont tombées. J’avais placé un filet pour les recueillir mais celui-ci affleurait à la surface de l’eau. Les feuilles se mouillaient et entraient vite en décomposition. Fin décembre, l’eau était devenue brune. Au début du printemps, j’ai donc vidé une partie du bassin afin d’éliminer cette coloration. J’en ai profité pour nettoyer le fond et pour remplacer les pompes car j’avais fait la bêtise d’acheter de simples pompes vide-cave. J’ai acquis dans le commerce (droguerie) des souches de bactéries (déshydratées) pour étang et fosses septiques. J’ai, à plusieurs reprises, ensemencé les deux bassins de filtration.
Quelques jours suffisent alors pour rendre l’eau particulièrement limpide.


Entre-temps, les plantes avaient commencé à se développer. Leur croissance fut assez impressionnante et rapidement les bassins de filtration se sont couverts de végétation.

 


Vers le milieu de l’été, les pompes fonctionnaient. La filtration était parfaite et l’eau est restée limpide. 
Les plantes avaient atteint leurs tailles.

 

 


Les enfants en ont profité pleinement.

 


Il restait à peaufiner la terrasse et les abords en camouflant la bâche avec des pierres et un liseré en bois tropical. 

 


e) Problèmes rencontrés et solutions apportées

1) Les deux bassins de filtration sont surélevés par rapport à la piscine. Lors de l’arrêt des pompes (interrupteur horaire ou panne de courant), le bassin supérieur se vidait dans la piscine par simple siphon naturel. J’ai donc placé des clapets anti-retours (plomberie) sur les tuyaux d’arrivée des pompes.


2) Des larves de triton aspirées par les pompes ont malheureusement colmaté rapidement les clapets anti-retours. J’ai donc inventé un système dans lequel les clapets ont été posés à l’envers sur une dérivation en forme de T. Une des branches du T est à l’air libre camouflée par un caillou.

 

 

Maintenant, quand les pompes fonctionnent les clapets sont fermés. L’eau emprunte la seconde branche du T et arrive dans le premier bassin de filtration. Par contre, quand les pompes s’arrêtent, le clapet s’ouvre et l’air y entre ; le tuyau se vide. Le siphon ne s’amorce donc plus et le bassin supérieur ne se vide plus.


3) De nombreux petits déchets flottants ont vite parsemé la surface de l’eau. Pour les aspirer, j’ai installé une pompe vide-cave sur un bord de l’étang. Avec des pierres, j’ai canalisé le passage de l’eau pour que cette pompe n’aspire qu’en superficie. Cela fonctionne très bien. L’eau est introduite dans le bassin de filtration.


4) Le problème majeur reste l’élimination des déchets qui coulent (feuilles, branches, …) Pour le moment, je passe régulièrement une épuisette à très long manche. Je me suis également fabriqué un aspirateur avec une pompe vide cave dont l’évacuation aboutit également dans le bassin de filtration. Cela fonctionne mais nécessite beaucoup de temps. Je suis en recherche pour trouver une autre solution.


5) Vers le mois de juin 2004, j’ai été envahi par les moustiques. J’ai donc introduit 4 poissons de race différente afin de manger les larves de moustiques. Mal m’en a pris car, contre toute attente, les poissons se sont reproduits et ont donné naissance à un grand nombre d’alevins. J’ai pêché les adultes mais il reste les alevins. Pour les éliminer, j’ai introduit une (et une seule !!!!) perche que m’a donné un ami pécheur. C’est une espèce très vorace qui continue, je pense, à se nourrir même en hiver. Je compte sur elle pour faire un peu le ménage dans l’étang. Ce que je regrette c’est qu’elle va aussi probablement se nourrir des pontes de crapauds et grenouilles rousses et vertes qui peuplent l’étang depuis maintenant 5 ans.


6) Malgré la pose d’un filet anti-feuille particulièrement bien tendu (câble métallique et tendeur pour le surélever), j’ai quelques feuilles qui ont réussi à traverser les mailles. Je devrais donc effectuer un nettoyage au début du printemps.

 

 


7) La bâche est devenue un peu glissante car des algues microscopiques se sont développées. Je suis à la recherche d’une solution. Peut-être la pose d’un feutre recouvert de quelques millimètres de sable ?

 

 

E) Liens

http://www.vaantjesboom.be/versionfr/indexfr.htm
Le site d’un professionnel ! Particulièrement complet et clair.

http://www.aquatic-science.be/fr/bio/bact/artbact.htm
Les « bonnes » bactéries de nos étangs.

http://www.passionbassin.com/lagunage.htm
Les stations d’épuration et le lagunage chez soi !

http://www.passionbassin.com/piscine.htm
La piscine écologique.

 

 

Un grand merci à  Jean-Marc de partager cette formidable expérience et surtout de mettre en avant les points positifs, les erreurs à ne pas commettre et le coût détaillé d'une telle réalisation.

 

Pour tout contact, cliquez ici en mentionnant "piscine écologique J-M Desseyne".

 

 

 

 

 

 

Aquajardin est géré entièrement par des bénévoles. Vous pouvez nous soutenir et nous vous en remercions.

 



 

 

FORUM AQUAJARDIN

Questions/Réponses

Accès direct

 

Journal / Abonnement

 

Inscription au journal d'information

 

Cliquez ici pour vous inscrire

 

 

Annonces

 

TOP 5 - Dossiers

 

Les serpents du bassin

L'alimentation de la carpe koï

Le frai des poissons

La moule d'eau douce

Pourquoi pas des canards ?

 

 

Météo

 

Météo pour l'Europe

 

 

Annonces

 

Outils

 

Calendrier : l'essentiel

Calendrier des travaux

Librairie Aquanature

Economiseur d'écran

Fonds d'écran

Moteur de recherche

Barre d'outils

Bords et abords du bassin

Dictionnaire

Grand répertoire Faune et Flore

Gestion de bassin

Aqualyser (Aquatic Science)

 

 

Partenaires


Univers Aquatique

Bien-être des bassins aquatiques

Bestofwebsites.net, l'annuaire du meilleur du web... le best of du web... l'insolite du web... les meilleurs liens !
Bestofwebsites.net

 

Jardinature.net

 

Journaux.fr

 

www.devis-piscine-gratuit.fr

 

 

Annonces

 

Annonces

 


A C C U E I L L I E N S BANNIERES & LOGOS LIBRAIRIE CONTACT / NEWSLETTER


Domaines/domains :  www.aquajardin.eu  www.aquajardin.net  www.aquajardin.be  www.aquajardin.ch  www.aquajardin.fr

© 1999-2018 Aquajardin

Respect et protection : loi du 11 mars 2003 relative à la société d'information
Copyright et vie privée